Maintenant sur FaceBook

Plantes d'intérieur


L'Étoile de Noël. (12-14)

Purifiez l'air de votre maison... (04-11)

Sachez reconnaître un manque d'arrosage! (12-08)

Plantes d'intérieur / fragiles (10-05)    Les Ficus (11-03)

L'éclairage artificiel (10-03)

L'Étoile de Noël. (12-14)

L'Euphorbia pulcherimma appelé communément le poinsettia est un arbuste qui appartient à la famille des Euphorbiacées. Il est d'origine du sud du Mexique et d'Amérique centrale où il peut atteindre chez lui plus de trois mètres de hauteur, incroyable mais vrai. On est loin du neuf pieds chez nous, mais il n'en demeure pas moins qu'elle est encore de nos jours l'une des plantes les plus populaires pour décorer nos maisons dans le temps des Fêtes de Noël.

Les parties vivement colorées du poinsettia sont des bractées c'est-à-dire ses feuilles modifiées prenant différentes couleurs selon le cultivar. Ses fleurs d'un jaune discret sont minuscules. Les nombreux cultivars maintenant disponibles offrent une gamme de couleurs aux des bractées blanc crème, marbrées, roses, rougepourpre, voir même ondulées.

La période communément appelée «floraison» correspond en fait à la période de coloration des bractées. D'une durée d'environ trois mois si on lui procure les conditions adéquates alors que les vraies fleurs (jaunes) sont de courte durée.

L'entretien horticole: D'abord avant de l'acheter, assurez-vous qu'il est été bien arrosé, demandez qu'il soit bien emballé selon l'endroit de l'achat ou apporter avec vous un sac et du papier journal pour entourer votre ou vos pots pour éviter le choc du froid. Les écoles d'horticulture en font souvent la vente, vous êtes assuré de la qualité pour un prix plus bas qu'ailleurs, magasinez et encouragez les ventes locales.

Lui offrir une pièce entre 15° et 20°. Pour le garder en bonne santé, effectuez un arrosage sans excès, avec de l'eau tiède seulement quand la terre est bien sèche, l'eau froide fait tomber ses feuilles. Si les feuilles blanchissent et se décolorent, c'est en général dû à un excès d'eau ou à un drainage insuffisant. L'idéal est de poser le pot de votre plante sur un lit de gravier, cailloux ou de billes d'argile, constamment humide. Si les feuillent jaunissent et fanent, c'est que l'air ambiant est trop sec. On évite de vaporiser le feuillage.

Lui offrir une pièce entre 15° et 20°. Pour le garder en bonne santé, effectuez un arrosage sans excès, avec de l'eau tiède seulement quand la terre est bien sèche, l'eau froide fait tomber ses feuilles. Si les feuilles blanchissent et se décolorent, c'est en général dû à un excès d'eau ou à un drainage insuffisant. L'idéal est de poser le pot de votre plante sur un lit de gravier, cailloux ou de billes d'argile, constamment humide. Si les feuillent jaunissent et fanent, c'est que l'air ambiant est trop sec. On évite de vaporiser le feuillage.

Je vous souhaite un excellent temps des Fêtes à tous.

Sylvie Fullum, Horticultrice et Conceptrice en aménagement paysager.

Haut de page

Purifiez l'air de votre maison... (04-11)

Saviez-vous que certaines plantes purifient l'air en absorbant les émanations de substances nocives tel le trichloréthylène (TCE), le benzène, le formol et les neutralisent.

Ces substances sont présentes dans les produits usuels comme les colles, les plastiques, les vernis, les papier-peint, les dissolvants, la fumée de tabac, les imprimantes pour ne nommer que ceux-là.

Comment les plantes arrivent-elles à purifier l'air ?

Tout d'abord, les polluants de l'air sont absorbés par les feuilles. Ensuite, la plante les polluants à ses racines par un processus appelé translocation. Finalement, les micro-organismes vivant dans les racines convertissent les polluants en produits organiques qui servent alors à nourrir les plantes.

Donc, emplissez vos pièces de fougère de boston, de chrysanthème, de dracena, de gerbera, de palmier bambou, palmier dattier nain, palmier d'Arec, de caoutchouc, de lierre commun, de figuier, de lis de la paix, de schefflera, de dieffenbachia, de bananier, de plante araignée, de pin de Norfolk, de pothos ou scindapsus, d'anthurium, de cactus de noël, de cactus de pâques, de calathéa, de cyclamen, de maranta, de philodendron, de croton, d'aloès, de sansevière, d'aechméa, etc., pour ne nommer que celles-là.

Allez-y, cultivez des plantes dans votre demeure pour votre santé et celle de votre famille. Non seulement vous profiterez de la beauté de ces végétaux mais vous en retirerez de merveilleux bénéfices !

Lise Lacasse, dta

Haut de page

Sachez reconnaître un manque d'arrosage ! (12-08)

Eh oui, nous devons maintenant nous tourner vers nos plantes d'intérieur puisque les températures plus froides ont fait leur apparition. Et comme ces belles tropicales font partie de nos foyers, je vous donne quelques trucs pour reconnaître la déficience hydrique.

En fait, la déficience hydrique est un manque d'eau. Il peut se constater à la présence d'un ou plusieurs des symptômes suivants:

Chez certaines plantes, les feuilles s'enroulent sur elles-mêmes, les bords se dessèchent. Un des moyens efficaces pour savoir si votre plante a soif est, dans la mesure du possible, de soulever le pot. Si celui-ci est léger, la plante est sèche. S'il est lourd, la plante est bien arrosée.

Alors, ayez l'oeil observateur et profitez pleinement de vos plantes tropicales.

Lise Lacasse, dta

Haut de page

Plantes d'intérieur / fragiles (10-05)

Depuis quelques jours Dame Nature nous rappelle que Miss Chaleur ne passera pas l'hiver avec nous. Il est donc temps, si ce n'est pas déjà fait, d'entrer les plantes d'intérieur et/ou fragiles tel que les Ficus, Coléus, Hibiscus, Cactus et autres "us" qui ont passé l'été dans le jardin et/ou sur le patio.

Quelques petites précautions s'imposent lorsque nous entrons ces plantes à l'intérieur :

L'été passé j'avais sorti un ficus sur le patio et des plants d'impatiens ont fleuri tout l'hiver à son pied dans le salon. Ce n'est pas nécessairement négatif.

Guy Lecours

Haut de page

Les Ficus (11-03)

La plus connue et cultivée des plantes d'intérieur des dernières décennies, le ficus, se fait plus rarement cultiver de nos jours. Un plus grand choix de nouvelles variétés de plantes de maison et peut-être un meilleur succès avec ces nouvelles variétés, fait que les ficus sont de plus en plus oubliés. Pourtant ce sont des plantes très résistantes si elles ont les soins appropriés.

Comme la plupart des plantes d'intérieur, trop d'arrosage leur est nuisible et leur font perdre des feuilles. Oubliez les un peu en les arrosant moins souvent car il est bon que le sol sèche un peu entre les arrosages. Trop de chaleur leur fait aussi perdre des feuilles; ils aiment les températures fraîches entre 15 et 20 Celsius, ils peuvent tolérer jusqu'à 6 Celsius en s'arrêtant de pousser; mais au dessus de 20 Celsius, ils perdront leurs feuilles pour compenser l'excès d'évapotranspiration. Quand un ficus perd ses feuilles, il nous dit qu'il y a une condition de culture qu'il n'aime pas...

Un terreau d'empotage ordinaire auquel l'on ajoute de la mousse de tourbe, lui convient mais il importe de laisser sécher le sol un peu entre les arrosages. Le printemps et l'été les arrosages se font plus fréquemment, l'automne et l'hiver ils sont plus espacés étant donné que la plante est presque en dormance. Le rempotage est recommandé au printemps, seulement si c'est nécessaire comme pour grossir le pot; cela causera immanquablement la chute d'un peu de feuilles...

Une fertilisation mensuelle est suffisante l'automne et l'hiver, mais le printemps et l'été une fertilisation aux 10 à 15 jours leur donnera un regain de vigueur.

Les ficus profitent d'une pulvérisation d'eau tiède sur le feuillage à toutes les semaines; cela évite ou diminue la chute des feuilles. Le feuillage peut être lavé à l'eau tiède avec une éponge ou un linge humide. Il accepte aussi sans réagir les produits vaporisés pour lustrer le feuillage.

Les ficus sont des plantes qui n'aiment pas être déplacées, sinon ils perdent des feuilles. Si vous devez les déplacer pour faire le ménage par exemple, replacez-les exactement au même endroit, dans la même position sans les tourner, puis vaporisez le feuillage à l'eau tiède; cela limitera la chute des feuilles.

Joe Viapiano, Horticulteur

Haut de page

L'éclairage artificiel (10-03)

Un des grands problèmes que nous rencontrons dans la culture des plantes à l'intérieur de nos maisons est l'insuffisance de lumière pour une croissance optimale. Les jours courts de l'automne et de l'hiver sont la première cause; nous avons à peine 8 à 10 heures de clarté durant cette période.

Il est facile d'y remédier avec un éclairage artificiel d'appoint ou total. Il faut cependant respecter certaines règles essentielles à la santé de nos plantes. Comme nous, une plante a besoin de dormir. L'éclairage total, naturel et artificiel ne devrait jamais dépasser plus de 17 heures par jour pour une période prolongée. Un sommeil de 8 heures par jour leur est essentiel et bénéfique; l'idéal se situe entre 14 et 16 heures par jour.

Comme pour les fenêtres, la distance des sources lumineuses est importante, cependant cette distance varie selon le type de lampe utilisée; les fluorescents sont efficaces à une distance de 1 à 12 pouces, même si c'est la meilleure qualité de lumière que vous pouvez donner à vos plantes. Les ampoules et "spots" incandescents ainsi que l'éclairage halogène dégagent beaucoup de chaleur et peuvent brûler les plantes. Celles-ci devraient être distancées de 2 à 4 pieds selon la force de l'ampoule.

La qualité de la lumière émise par une source artificielle n'est pas la même pour tous les types de luminaires. Les lampes incandescentes et halogènes contiennent beaucoup de lumière rouge; d'où le fort dégagement de chaleur, mais contiennent peu de couleur bleue ou violette. Donc si une plante est cultivée uniquement sous un éclairage artificiel incandescent ou halogène, elle fleurira bien mais sa croissance générale sera déficiente.

Les tubes fluorescents sont ceux qui offrent le meilleur spectre lumineux dans toutes les couleurs, mais ceux-ci devront être à moins de 12 pouces pour être vraiment efficaces. De plus les tubes fluorescents s'épuisent rapidement après 8 mois d'utilisation, d'où la nécessité de les changer à tous les ans même si ceux-ci éclairent encore. Vous pouvez aussi ajouter des ampoules incandescentes de faible intensité (25 ou 40 watts) aux tubes fluorescents pour une meilleure floraison.

Joe Viapiano, Horticulteur

Haut de page