Maintenant sur FaceBook

Les fleurs passent aux aveux!


C'est avec grand plaisir et enthousiasme que je vous présente cette nouvelle série de chroniques inédites qui paraîtront mensuellement dans votre journal " La feuille verte". En effet, chaque mois, j'aurai le bonheur de vous présenter une des fleurs vedette pour chacune de nos saisons.

Christine Goupil, Fleuriste et Artiste en art floral.

Grâce à mon métier que je pratique avec amour et passion depuis déjà  15 ans, j'ai eu le privilège de constater à quel point les fleurs nous apportent bonheur et joie. De plus, par leur seule présence dans notre environnement, elles traduisent si bien nos sentiments sans nécessairement qu'on en soit toujours conscient.

J'aimerais partager avec vous leur histoire particulière, ce qu'elles ont comme message à livrer, leur symbolique ainsi que les bienfaits que chacune d'entre elles peuvent nous procurer. Par le biais de l'herboristerie, nous redécouvrons depuis quelques années le bien-être que les plantes dispensent généreusement sur notre santé.

Mais qu'en est-il des fleurs qui ornent nos maisons? Se peut-il qu'elles aient, elles aussi des propriétés bienfaisantes et que le seul fait de les admirer, tous pétales offerts et déployés, ces fleurs nous pénètrent de leurs grâces et de leur beauté? Se peut-il également qu'elles peuvent aussi contribuer à notre équilibre physique, moral et spirituel, tout en faisant notre enchantement?

Je vous invite donc dans ce périple de découvertes sur les fleurs, présentes depuis la nuit des temps, mais pourtant encore si méconnues! Laissez-moi vous guider dans cette myriade de beautés que la vie nous a si magnanimement offerte. Laissons ces beautés si colorées, généreuses, vivantes et souvent mystérieuses passer enfin aux aveux...

Fleuriment vôtre, Christine

Le tournesol passe aux aveux! (12-16)    Le lys passe aux aveux! (11-16)

Le gerbera passe aux aveux! (10-16)    Le muguet passe aux aveux! (09-16)

La Rose passe aux aveux! (04-16)    L'Orchidée passe aux aveux! (12-15)

Le Chrysanthème passe aux aveux! (11-15)    Le Chrysanthème (10-15)

Le tournesol passe aux aveux! (12-16)

Tel un soleil aux rayons ardents qui réchauffe notre coeur, le tournesol est une fleur chaleureuse qui nous vient du continent des Amériques. D'abord et avant tout cultivé pour ses qualités utilitaires plus que pour sa beauté, le tournesol est, dès 1000 A.V. J.C., une source de nourriture importante pour les Amérindiens et les Incas. C'est ainsi que les premiers peuples l'utilisaient pour produire de l'huile, se nourrissaient de ses graines et mâchaient sa tige, un peu comme une gomme à mâcher. La fleur était également utilisée pour la fabrication de paniers et ses pétales servaient également à l'obtention de colorant. Par ses qualités nourricières et son abondance, le tournesol était donc une fleur vénérée par ces anciens peuples.

Grâce à sa forme circulaire parfaite, les Incas lui attribuaient un pouvoir magique et en ont fait la représentation terrestre du Dieu-soleil. À cette époque, c'était aussi un emblème royal et l'on retrouvait son image ciselée dans l'or des temples et brodée sur les vêtements cérémonieux. Chez les Amérindiens des plaines d'Amérique du Nord, c'est plutôt ses graines qui servaient dans les cérémonies funèbres. Ainsi, grâces à ses qualités nourricières, le tournesol est devenu une plante sacrée, dont l'on déposait les graines sur les tombes des défunts afin qu'ils puissent accomplir leur dernier voyage.

Ce n'est qu'en 1532, que l'homme a commencé à cultiver cette fleur rayonnante pour sa beauté. Ramenée du Pérou par les conquistadors, elle fut plantée pour la première fois en Europe dans les jardins royaux espagnols, plus précisément à Madrid. Offerte è la reine Isabelle par Fransisco Pizarro, le tournesol a vite gagné en popularité et est devenu une fleur cultivée par delà l'Europe, l'Asie et l'Amérique. Son éclat en fait d'ailleurs une fleur spectaculaire dont la hauteur peut atteindre jusqu'à trois mètres et dont il existe 150 espèces. Petite anecdote à son sujet, ce n'est pas un mythe que le tournesol tourne sa tête vers les rayons du soleil. En effet, il fait partie des végétaux qui font de l'héliotropisme, c'est-à-dire qu'ils réagissent biologiquement au soleil, ce qui en résulte en rotation suivant les mouvements de l'astre solaire.

Notre ami le tournesol est donc bel et bien attiré par le soleil, ce qui en fait donc une fleur parfaite à offrir à la personne qui nous éblouit d'amour. Il est vrai aussi, que par la forme de ses pétales, elle nous rappelle les rayons du soleil qui réchauffent nos coeurs, ce qui en fait une fleur sympathique, joyeuse et chaleureuse. Par ses qualités esthétiques, elle s'offre aussi très bien à la personne rayonnante ou encore à celle qui manque d'assurance et qui a besoin d'un petit encouragement dans l'atteinte de ses buts. Car le tournesol est aussi symbolique de l'alignement spirituel et généreusement, il nous offre la flexibilité, l'opportunité et la chance.

Oui, il l'avoue, le tournesol est majestueux et flamboyant. Pour le plaisir de nos yeux, il imite la beauté du soleil et ainsi il peut contribuer à nous aider à trouver notre flamme intérieure. Tout comme cet astre floral, brillons de tout notre feu afin de créer notre vie dans l'abondance et la joie et contribuer au bien-être de tous. Tournesol, brille de toute ta beauté et continue d'illuminer nos journées.

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

Le lys passe aux aveux! (11-16)

Dès que notre regard se pose sur le lys, tout de suite nous sommes séduits par sa prestance majestueuse.

Rapidement aussi, notre odorat est stimulé par l'odeur suave dégagée par cette fleur. Celle-ci nous invite même à oser l'expérience de goûter à sa délicatesse car ses pétales sont comestibles et ornent souvent sorbets, salades de fruits et pâtisseries fines. En toute noblesse, le lys éveille nos sens et il n'en tient qu'à nous d'être charmés par ce que la fleur nous offre si généreusement.

Sa majesté est connue depuis fort longtemps, en est la preuve les images datant de 1580 av. J.C., découvertes en Crête. Le lys, principalement le blanc, a ainsi toujours eu un grand rôle dans la mythologie ancienne. Pour les Grecs, sa beauté est née du lait de Héra, déesse du mariage et de la fécondité et épouse de Zeus. Pour les chrétiens, sa blancheur symbolise la pureté de la Vierge Marie et son image apparaît souvent sur les icônes religieux. De nos jours, la métaphysique (science de recherches et d'études portant sur les premiers principes et les causes premières) nous éveille au fait que la pureté de sa couleur nous rapproche de celle de notre âme.

Grâce à la présence bienfaisante du lys, notre personnalité en est harmonisée et nos pensées, actions et gestes peuvent devenir des expressions de plus en plus pures du divin en nous.

Offrir le lys, c'est partager douceur, noblesse, pureté et innocence. Paré de blanc, il nous parle d'amour pur et est fort approprié pour un mariage. De couleur rose, il évoque plutôt la prospérité et la richesse. Souvent utilisée lors de funérailles, la fleur symbolise alors que l'âme du défunt a reçu la restauration de son innocence après sa mort. Oui, le lys l'avoue : il y a quelque chose de sacré à l'offrir à ceux qu'on aime et qui nous aiment. Par sa nature, cette fleur magnifique nous invite à l'authenticité de notre être et au partage de ses qualités pures ainsi que des nôtres. Alors, soyons dignes et faisons-lui honneur en étant des êtres qui osent offrir le meilleur de nousmêmes!

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

Le gerbera passe aux aveux! (10-16)

Le gerbera est la fleur estivale par excellence. En effet, ses coloris vifs, variés et joyeux illuminent nos journées. Que ce soit le rouge écarlate, le rose tendre, le jaune vivifiant sans oublier l'orange profond, le blanc calmant et le fuchsia extravagant, ses couleurs nous rappellent les magnifiques montgolfières colorées dans le ciel d'été. Apparue chez les fleuristes dans les années 70, la fleur se classe parmi le top 5 des fleurs les plus populaires au monde. Il est vrai qu'il est difficile de ne pas aimer sa gaieté, son exubérance et son innocence. Le gerbera, avec sa forme ronde, c'est comme un sourire des plus chaleureux. Un sourire qui nous va droit au coeur tellement il est sincère.

L'émerveillement que cette joyeuse nous apporte n'est cependant pas connu depuis très longtemps, contrairement à certaines fleurs appréciées depuis l'Antiquité. Ainsi, ce n'est depuis 1884, année de sa découverte en Afrique du Sud, que nous avons le plaisir de l'admirer. Petite anecdote, le gerbera a été découvert lors de la ruée vers l'or, par l'Écossais Robert Jameson, qui par hasard est tombé sous le charme de cette fleur clinquante. Cependant, la postérité de sa découverte n'est connue que par le nom scientifique de la fleur, gerbera jamesonii, alors que le nom usuel nous vient plutôt du naturaliste allemand, Travgott Gerber. C'est grâce au travail d'hybridation de celui-ci qu'aujourd'hui nous pouvons admirer tant de couleur et profiter d'une meilleure qualité de la fleur. De nos jours, c'est la Hollande qui est le plus grand producteur mondial, avec plus de 300 hectares de serres, qui nous permettent de jouir de la beauté de gerbera à l'année.

Mais, détrompez-vous, le gerbera n'est pas qu'exubérance et joie, car il est aussi dépolluant. En effet, en plant, il absorbe le benzène, provenant notamment de la fumée de cigarette et contribue ainsi à une meilleure qualité de l'air. Serait-ce dire qu'il aide à absorber les situations néfastes dans nos vies par sa seule présence joyeuse dans nos maisons?

Oui, il l'avoue, si le gerbera pouvait parler notre langage, voici ce qu'il nous dirait : il ne sert à rien de s'en faire, car la joie est toujours au détour d'un coin de rue. Il nous suffit d'être attentifs aux couleurs qui sont sur notre chemin et de focaliser nos pensées sur les beautés que la Vie nous offre. Avec l'intensité et la variété de ses coloris le gerbera est là pour nous le rappeler. Alors, apprécions le rouge, le jaune, le fuchsia, le rose, le blanc, l'orange et le pêche; chacune de ces couleurs nous parlant d'une partie de nous-même qui veut goûter au bonheur de la Vie!

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

Le muguet passe aux aveux! (09-16)

Par la grâce de ses petites clochettes, comme celles que nous ferait entendre le lutin, le muguet nous joue la mélodie du retour du beau temps. Délicatement, il se révèle entre ses feuilles fines. Doucement, il embaume l'air de son odeur muscadée. Discrètement, il nous livre la promesse du bonheur et du renouveau. Sa musique est douce à l'oreille de celui ou celle qui sait reconnaître la pureté de sa délicatesse.

Cette fleur, timide en apparence, est pourtant toxique, une façon qu'elle a peut-être de se protéger. Malgré sa finesse, il n'existe qu'une seule espèce de muguet de par le monde. Que ce soit l'Europe, le Japon ou ici, chez-nous, sa présence est un bon indicateur de la qualité des milieux naturels ainsi que leur ancienneté.

Célébrée le 1er mai dans plusieurs pays d'Europe, comme la France, la Suisse et la Belgique, le muguet est porte-bonheur pour celui ou celle qui le reçoit. Cette tradition est née à la Renaissance lorsque Charles IX (roi de France 1560-1574) en aurait offert à ses proches dont sa mère, Catherine de Médicis, comme gage de chance alors qu'il partaiten guerre. Ainsi, en offrir treize brins serait l'ultime don pour avoir la chance de son côté tout au long de l'année à venir.

Sa popularité a connu un regain au début du vingtième siècle, lorsque cette fleur aromatique fut choisie comme symbole de la fête des travailleurs, célébrée aussi le 1er mai dans plusieurs pays européen. Anecdote intéressante, elle fut choisie au détriment de l'églantine rouge, parce que celle-ci fut jugée trop à gauche de par sa couleur par le Maréchal Pétain, chef d'état français d'alors. Ainsi, c'est la blancheur du muguet qui est devenue symbole de cette fête et depuis, la fleur est vendue sur les coins de rues le jour de ce congé férié.

Le muguet sait se laisser désirer et il faut attendre trois ans après la plantation pour pouvoir en admirer les hampes florales. Celles-ci font preuve d'ailleurs leur tendre, car elles exigent d'être cueillies à la main, brin par brin. Oui, il l'avoue, le muguet sait bien nous rendre cette patience à son égard. En retour, il nous promet de concrétiser nos voeux de bonheur et la fin de nos peines. Par sa coquetterie discrète, il nous livre aussi la promesse de pureté, d'amitié et d'affection.

Alors, tendons l'oreille et le coeur et laissons-nous emporter par les douces notes de gaieté que ses jolies clochettes blanches laissent entendre au mois de mai. Muguet, réveille-nous à la magie du printemps et du bonheur!

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

La Rose passe aux aveux! (04-16)

Telle une crinoline bouffante de tous ces étages de tissus, à la fois veloutés, frais et satinés, la rose porte en elle tant de secrets cachés dans le creux de ses pétales. À travers les âges, elle a charmé l'homme par sa beauté, sa sensualité, son parfum, sa douceur ainsi que le velours des ses pétales. La rose porte magnifiquement son surnom de reine des fleurs et elle fait partie de l'histoire de l'humanité. À la fois tendre et majestueuse, elle protège toutefois ses trésors grâce à son armure, ses épines. Il faut savoir la prendre tout en tendresse, tout en délicatesse, car sa piqûre peut être ressentie longtemps dans la main moins délicate.

À travers l'histoire, cette magnifique a toujours eue une symbolique reliée au sacré, à l'amour véritable, la perfection achevée. Elle est présente dans la poésie de tous les pays, elle est aussi une figure importante dans plusieurs religions et elle est célébrée dans les arts depuis des millénaires. C'est d'ailleurs la seule fleur qui aie donné son nom à une couleur. Remarquable par sa forme, parfaitement régulière, malgré la complexité de ses pétales, la rose nous charme depuis la nuit des temps. Offrir la rose, c'est offrir une partie de l'histoire de l'humanité, car cette beauté existe depuis 35 millions d'années. L'homme la cultive depuis 5000 ans dans les jardins de par le monde et elle est devenue la beauté que l'on connaît aujourd'hui avec plus de 3000 cultivars, suite aux différentes transformations et hybridations qu'elle a connues.

Associée à Aphrodite, la déesse de l'amour, par les Grecs, à Vénus par les Romains et à Isis par les Égyptiens, déjà avant notre ère, elle était vénérée et admirée. On utilisait sa beauté pour confectionner guirlandes et couronnes et ses pétales ornaient le sol et parfumaient les bains. On fabriquait également l'eau et l'essence de roses pour parfumer les plats, pour les soins de la peau et en parfumerie. Aujourd'hui encore, elle est présente dans les cuisines indiennes, arabes, turques et méditerranéenne. Sa culture devient vite une activité économique importante de l'époque et c'est d'ailleurs, le produit d'exportation de l'Égypte vers Rome le plus important. À ce jour, c'est toujours l'une des fleurs les plus produite et offerte au monde.

Oui, elle l'avoue, la rose a une symbolique qui a évolué au fils des temps. Mystique et sacrée, dans différentes religions, signe de secret et d'amour chez les Romains, elle est aujourd'hui offerte pour parler d'amour. Passionnée si elle est rouge, pure lorsqu'elle est blanche. Elle se fait tendre en rose, enthousiaste parée d'orangé, joyeuse vêtue de jaune, enchantée lorsqu'elle est lavande, sincère lorsqu'elle est de couleur pêche et fascinée par le mystère si elle est bleue. Oui, elle l'avoue, la rose ne dévoile pas tous ses secrets, mais toujours elle se fait majestueuse, magnifique, noble et parfaite, pour le plus grand plaisir de nos sens. Laissons-nous charmer par sa beauté millénaire, sa douceur, son parfum, le velours de ses pétales et la palette de couleur qu'elle nous propose généreusement. Et, pourquoi pas, clin d'oeil aux amoureux, une pluie de pétales de roses pour votre amour... une douce caresse velouté à l'image des amours de Cléopâtre et Marc-Antoine.

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

L'Orchidée passe aux aveux! (12-15)

Parfois telle un papillon fantasmagorique aux ailes déployées aux couleurs vibrantes, parfois telle un insecte étrange ou encore telle un petit personnage imaginaire, l'orchidée est une fleur aux multiples visages, toujours d'une beauté surprenante. Celle qui provient d'une famille de 25000 espèces, réparties en 850 genres, a en effet plusieurs formes, couleurs et parfums qui savent plaire à ses admirateurs de par le monde. Saviez-vous que la plus petite d'entre elle ne mesure que de 1à 5mm, alors que le plus grand spécimen peut produire des tiges de plus de 3 m et peser jusqu'à 3 tonnes? C'est vous dire la grande variété que la nature a si généreusement produite à travers 75 à 85 millions d'années d'évolution. Cependant, malgré cette diversité, les orchidées ont toutes cette caractéristique en commun : la symétrie parfaite de leur forme. Ainsi, il n'est donc pas étonnant qu'elles incarnent la beauté absolue et qu'elles sont souvent associées au mythe de la femme idéale.

Cette fleur magnifique est également empreinte de sensualité et nous parle de séduction. N'est-elle pas en parfaite symbiose avec les insectes spécifiques qui la polliniseront, prenant une forme semblable à la leur pour ainsi mieux les charmer? C'est d'ailleurs cette relation étroite et cette connotation sexuelle entre eux qui auraient inspiré en partie Charles Darwin pour sa théorie de l'évolution ébauchée au 19e siècle. La propre évolution des orchidées est quant à elle des plus surprenante. En effet, des millions d'années d'adaptation ont fait d'elle une plante des plus économe en ressource et des plus résistante aux aléas de son milieu.

Gracieuse, mystérieuse, exotique et raffinée, la fleur est depuis très longtemps appréciée de par le monde. En est exemple le fait que la Chine ancienne en ait fait l'une des 4 fleurs nobles, titre qu'elle partage avec le bambou, le chrysanthème et la fleur de prunier. Parmi les qualités attribuées à cette magnifique, la Chine parle d'elle comme étant l'ancètre de toutes les senteurs, l'associe à la beauté féminine (yin) et en fait le symbole de la fécondité. Par ailleurs, dans cette Chine ancienne, les maisons qui accueillaient les jeunes filles à marier étaient appelées " Maisons dorées des orchidées". Ce culte du féminin de la fleur est d'ailleurs présent également en Indonésie, où, selon la légende, l'orchidée serait issue du manteau de la princessefée créatrice des forêts luxuriantes.

Oui, elle l'avoue, l'orchidée, avec ses multiples visages, est difficile à cerner, car elle garde précieusement ses secrets de volupté, de sensualité. Oui, elle l'avoue, elle nous parle aussi de raffinement, de luxe, de beauté d'exception, de séduction et enfin de ferveur amoureuse. Telle une femme aux lèvres charnues et attirantes qui charme par son mystère, sa bonté et ses sentiments intenses, l'orchidée est une fleur qui échappe aux standards, mais qui saura toujours envoûter par sa beauté majestueuse et magnifique.

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

Le Chrysanthème passe aux aveux! (11-15)

Dans cette deuxième partie de la chronique, le chrysanthème est enfin prêt à nous dévoiler ses propriétés thérapeutiques ainsi que son sens caché. Il est surprenant de découvrir à quel point cette fleur est utilisée pour ses vertus spécifiques, et ce, dans plusieurs parties du globe.

Découvert en premier lieu par les moines bouddhistes, c'est grâce à eux que l'on peut apprécier le chrysanthème. Ainsi, dès les premiers moments de sa découverte, il ornait fièrement les autels des temples, symbolisant la chance et l'énergie yang. Grâce à cette énergie masculine, le chrysanthème a acquis la réputation de rendre les gens plus alertes et dynamiques et c'est l'une des raisons pourquoi il est si populaire dans plusieurs pays de l'Asie. Dans ces contrées, on s'en sert donc pour fortifier la santé, pour aider à récupérer après une grippe et pour réduire la fièvre. Il est également utiliser pour nettoyer le foie et dans le traitement de l'acné. Une autre propriété de la fleur est d'éloigner naturellement les insectes, grâce à l'agent chimique, le pyrenthrum, qu'elle contient. On peut donc supposer que le chrysanthème a un pouvoir de nettoyage et de protection.

Dans la précédente chronique, je vous ai fait part du fait que la fleur est suggérée comme objet de méditation. Ceci vient du fait que le chrysanthème est associé au chakra du coeur, selon la médecine ayurvédique. En effet cette médecine traditionnelle indienne, qui se traduit par la connaissance pour atteindre une longue vie et qui est très répandue en Asie, considère vivement la fleur. Ainsi, selon la tradition, en focusant sur la beauté du chrysanthème, en ayant comme but de faire fleurir la beauté contenue dans notre coeur, on stimule l'ouverture du chakra du coeur. Cette fleur peut donc nous aider dans notre désir de vivre en harmonie avec nous-même, les autres et la vie. Il est aussi dit que le chrysanthème, surtout le jaune, nous parle de fraternité. Ainsi, en favorisant l'ouverture du coeur, cette fleur spéciale nous aide à aimer et soutenir ceux qui nous entourent et ainsi contribuer à la construction d'un monde nouveau. Un autre attribut méditatif du chrysanthème, nous parle plutôt de l'impermanence des choses. Il peut donc nous aider à nous libérer de l'emprise de notre ego et nous permettre de retrouver notre véritable essence divine dans la joie, l'ouverture et l'optimisme.

Oui, il l'avoue, le chrysanthème à un petit côté magique. De par sa nature multiple et diverse, il apporte, à qui sait l'apprécier, différents moyens d'atteindre le bonheur et le bien-être. Oui, le chrysanthème à plusieurs facettes à découvrir. Célébrons sa diversité et laissons-nous charmer par sa différence et offrons-le aux êtres qui nous sont chers.

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page

Le Chrysanthème (10-15)

Telle une famille nombreuse, exubérante et colorée, le clan du chrysanthème compte plusieurs membres, tous plus coloré les uns que les autres, aux formes et formats variés. Cette fleur très populaire, classée deuxième après la rose, nous vient originalement du Japon, où elle est appréciée depuis 500 avant J.C. Cette jolie tient son nom du mot grec "chrys" qui veut dire doré et du mot "anthemion" qui signifie fleur. Ce nom lui vient du fait que ses premières représentantes étaient de cette couleur. Depuis, des siècles de cultures ont permis de développer des spécimens de toutes couleurs, aussi bien le blanc, le rouge, l'orangé, le mauve que le cuivré, le crème et le lilas. La culture artistique de passionnés, nous permet aujourd'hui de pouvoir admirer neuf catégories de formes qui comptent, la forme biseautée, le pompon, la marguerite, le pompon plat, le bouton, la cuillère, l'araignée, la décorative ainsi que l'anémone.

Autant ses formes et ses couleurs sont variées, autant sa signification diffère selon le pays où elle est offerte. Ainsi, en Europe, en partie à cause de sa surutilisation pour fleurir les cimetières pendant la guerre et le fait qu'elle soit la fleur de la Toussaint, fête des défunts célébrée en novembre, elle est donc souvent méprisée car péjorativement associée aux morts. Dommage, car à l'origine, elle avait été choisie parce qu'elle elle symbolise l'éternité. Contrairement à ce dénigrement en Europe, elle est plutôt synonyme de joie, d'optimisme et de bonheur tant aux États-Unis, qu'au Canada, en Australie et en Asie. En Australie, cette coquette est d'ailleurs traditionnellement offerte à l'occasion de la fête des mères.

Cependant, c'est vraiment en Asie que le chrysanthème à un statut spécial. Ainsi, en Chine, il est l'une des quatre fleurs nobles avec le bambou, la fleur de prunier et l'orchidée. Là-bas, la fleur représente le neuvième mois, d'où nous vient la symbolique de l'éternité, celle-ci étant l'apanage du nombre 9. Le chrysanthème prend une grande place lors des festivités de la fête d'automne et de nombreux poètes chinois lui ont rendu hommage. Il a d'ailleurs été longtemps réservé à l'élite des lettrés, qui l'avaient choisi comme symbole à l'époque de la dynastie des Sung (960-1279), et il était interdit aux non-lettrés de cultiver la fleur dans leurs jardins.

Au Japon, la fleur est aussi associée à l'élite, encore de nos jours, car elle est la représentation de la famille impériale, et ce, depuis le 13e siècle. Fleur sacrée, source de joies et de rires, le chrysanthème représente la perfection de par la parfaite harmonie de la disposition de ses pétales. Il est d'ailleurs suggérer de l'utiliser comme objet de méditation pour cette raison. Les Japonais croient aussi qu'un seul pétale, déposé au fond d'une coupe de vin, apportera une longue vie saine à la personne qui le boira. Au pays du Soleil-Levant, la plus grande distinction que l'on peut recevoir de l'empereur s'appelle d'ailleurs l'Ordre du chrysanthème et la position que l'empereur occupe est nommée le trône du chrysanthème.

Oui, il l'avoue, le chrysanthème a plusieurs secrets est dévoiler. Pour l'instant, nous nous devons d'être patient et patiente, car il se dévoilera un peu plus dans la prochaine chronique. D'ici là, apprécions sa beauté, sa perfection, la joie et les sentiments de bonheur qu'il nous procure lorsque nos yeux se posent sur ses pétales offerts.

Fleuriment vôtre, Christine

Haut de page